Indice

Hello, désolé cette partie étais certainement un peu difficile, pour continuer promis je ferai plus simple, pour l’énigme des symboles égyptiens, je vous donne 2 indices.

L’ensemble de l’histoire a pour fil conducteurs les 3 livres de départ trouvés dans la bibliothèque….

L’héroïne de Salammbô dansait souvent sous la clarté de la lune…..

voila a bientôt certainement au bord de la gravière

Lionel

Wilfried et la tour

Mon dieu que cette énigme était compliquée !!!! Heureusement que ses nombreuses lectures lui avaient permis de se souvenir de cette numérotation si ancienne …Wilfried composa le code chiffré sur le cadenas, l’ouvrit et enleva la chaine qui retenait la grande grille.

Il poussa la grille qui bascula avec difficulté mais il ne put que l’entrebâiller, les gonds trop rouillés étaient au bout de leurs limites.

Wilfried commença l’ascension de l’escalier en colimaçon, les marches étaient étroites et raides et la rambarde métallique peu sûre … Wilfried n’était pas trop rassuré pendant sa progression.

Il lui fallut presque 20 minutes pour atteindre le haut de la tour. Légèrement essoufflé il découvrit enfin l’endroit où il était arrivé depuis la découverte du livre dans la bibliothèque de son père.

Il se trouvait dans la plus haute tour d’un immense château ; autour de lui la forêt à perte de vue, partout où son regard se portait, des arbres, encore des arbres que des arbres, seuls les toits rouges des différents bâtiments du château contrastaient avec l’ensemble de cet océan de verdure. Au pied de la tour, une immense cour carrée se découpait au milieu des différents bâtiments.

Il examina de plus près l’endroit, seule porte de sortie : le vide !!! 4 plateformes, une à chaque point cardinal, permettaient de s’avancer de plusieurs mètres au-dessus du vide. Chacune était accessible par une porte ouverte, mais bizarrement Wilfried ressentit qu’une fois une des portes franchie, elle se refermerait derrière lui … il n’avait qu’un essai et devait trouver la bonne porte du premier coup !

Chacune était surmontée d’un symbole étrange, il reconnut tout de suite des hiéroglyphes égyptiens !!

Mais lequel choisir, il parcourut du regard l’endroit, un voile très léger certainement car il n’y avait aucune brise, ni vent , flottait en haut d’un mat , il brillait étrangement ,on aurait dit qu’il dansait, mais quel rapport ? Il essaya de rassembler tous ses souvenirs ! Tout se mélangeait dans sa tête , il ne comprenait plus rien , il allait rester en haut de cette tour toute sa vie !!!!

Wilfried vous aide

Hello à tous,

je sais que certains d’entre vous « galère » un peu sur la deuxième énigme,  félicitations à Bérengère qui a trouvé la solution

après d’âpres recherches…mais avant de publier le troisième chapitre un indice pour aider les autres :

« Si j’avais été moine il y a fort longtemps j’aurai compris… »

Bon courage et portez vous bien

Lionel

Wilfried le retour partie 2

Bravo pour tes connaissances Wilfried !!

Une fois les noms recomposés, le pan de cheminée pivota lentement sur lui-même dégageant un nuage de poussière et une odeur de renfermé qui fit tousser et éternuer bruyamment l’aventurier. L’ouverture dégagée était prolongée par un couloir étroit et vouté, Wilfried du se baisser pour avancer, des toiles d’araignées parsemaient le chemin, il les enleva à la main avec une grimace de dégout, l’air était lourd et peu agréable à respirer.

Après quelques minutes de parcours il déboucha dans une minuscule pièce entourée de murs immenses, tout en haut il apercevait la lumière du jour et le ciel bleu se découpait au-dessus de sa tête.

En face de lui un escalier en colimaçon parcourait le mur, seul passage pour continuer son chemin, mais il était barré par une lourde grille de fer, un peu rouillée c’est vrai mais encore bien solide, une chaîne retenait cette grille elle-même retenue par un cadenas à chiffres.

Il allait devoir retrouver le code et aucune indication à l’horizon, pas de message, pas de parchemin.

Un peu découragé il s’assit sur le sol poussiéreux pour réfléchir.

Parcourant des yeux l’endroit il fut intrigué par des traits marqués au doigt dans la poussière du sol….

Wilfried le retour première partie

Wilfried avait bien grandi, déjà un an que son excursion dans les mondes parallèles s’était achevée

Il gardait en mémoire les souvenirs de cette extraordinaire aventure, quelques regrets, personne ne l’avait cru, même pas ses parents !!!

Si bien qu’il avait fini par garder pour lui ses histoires incroyables.

Il avait repris le chemin du collège, son sport, ses balades, ses habitudes…

Etonnamment quelques fois lorsqu’il regardait le ciel le soir de la fenêtre de sa chambre, il ressentait un peu de nostalgie de ce fabuleux voyage au fond des mers, malgré la peur qu’il avait eu de ne pas retrouver le chemin de sa maison, l’aventure lui manquait un peu.

Ce matin d’avril Wilfried était seul chez lui, ses parents étant partis pour la journée, lui avaient confié la garde de la maison familiale.

Que faire de sa journée ?

Il décida de découvrir la grande bibliothèque de son père : une pièce où il allait très rarement !

Il parcourait des yeux les nombreux livres rangés comme ci comme ça, empilés, classés selon un ordre compris que de son père ; il essaya de tromper son ennui et sa curiosité de cette façon-là.

Il y avait des livres de toutes sortes : certains sans couverture, d’autres aux feuilles cornés ou apparentes, d’autres encore aux tranches des livres rouges, vertes, grises, impossible de donner un âge à ces reliques conservées là, par ces parents !

On avait l’impression qu’une tempête avait soufflé dans cette bibliothèque et que depuis personne n’avait eu le courage de s’attaquer au rangement…

Wilfried commença à lire les différentes couvertures, Salammbô, l’enfant et la rivière, la nuit des temps, aucun des titres ne lui disait grand-chose pas sa génération tout ça !!

Un livre plus petit attira son attention, plus petit que les autres de sa rangée et placé bien haut, sans titre sur la tranche ni sur la couverture…

Il tira une chaise pour grimper dessus et accéder au livre qui l’avait intrigué, une fois qu’il l’avait récupéré il s’assit par terre et commença à le feuilleter, étrange !!!!

Pas de titre ni d’auteur, tournant les premières pages, il découvrit des images de portes, de couloirs, de pièces vides, quel livre inintéressant se dit il !! ouvrant la page centrale, il découvrit la photo d’un château, il tourna et retourna la photo, pas de nom, pas de commentaires, rien une photo banale

Vraiment étrange comme livre, d’un coup un léger mal de tête s’empara de Wilfried… pris de vertiges il eut le sentiment de voir la pièce tourner autour de lui, puis s’écroula sur le tapis.

Quelques minutes plus tard, Wilfried se réveilla ; son mal de tête avait disparu, seule une légère nausée lui serrait un peu l’estomac, mais où était-il ?

La bibliothèque ainsi que le tapis, les chaises avaient disparus, il se retrouvait dans une pièce immense, des murs de pierres sans porte l’entourait complétement.

Une lumière provenant d’un rectangle découpée dans le haut d’un mur éclairait la pièce d’une pâleur fantomatique, il parcouru la pièce de long en large, rien, aucune ouverture !  Seul une immense cheminée occupait le centre d’un mur.

Wilfried s’en approcha et découvrit une inscription incompréhensible sur le fronton de la cheminée ainsi qu’une succession de plaquettes gravées, amovibles, disposées en dessous de l’inscription !!

Nul doute qu’il devrait résoudre cette énigme pour sortir d’ici !!!!!

Pour les réponses , j’ai eu nouvelle adresse mail: trambouze.lionel@orange.fr

 

WILFRIED le retour

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien.

A la demande générale  et suite aux nombreuses pressions subies pour que je relance un jeu cette année,

je cède et propose à tous les plongeurs et plongeuses un nouveau chapitre des aventures de Wilfried!!!!

De quoi occuper vos esprits et faire travailler un peu vos méninges pendant le mois d’avril en attendant

de pouvoir se retrouver au bord de la piscine ou d’une gravière…

Je mettrai en ligne un chapitre chaque samedi…le premier samedi 3 avril, bon courage pour cette nouvelle aventure , Wilfried a de nouveau besoin de vous.

Amicalement

Lionel

 

 

SOUTIEN TON CLUB

Soutiens ton club

À vous, les amateurs, les pratiquants !

Ensemble, aidons l’ARDEPE à battre le virus et à sortir plus forts
de cette période ! Permettons au club de se réinventer et assurer la qualité
d’accueil de ses adhérents dès le déconfinement.
Pour cela, faites un don, déductible d’impôts, à l’ARDEPE

https://www.soutienstonclub.fr/

 
Le sport c’est aussi le partage, 10% seront prélevés sur chacun des dons pour constituer un fonds de solidarité dédié à l’aide des clubs sportifs les plus en difficulté.

NAGE EN EAUX VIVES A HUNINGUE

Le samedi 12 septembre, 10 membres de l’ARDEPE (7 jeunes et 3 moniteurs) sont allés affronter les rapides du Parc de Eaux Vives de Huningue. Après avoir enfilé combinaison, palmes mais aussi casque et gilet, ils ont effectué, accompagné d’un moniteur NEV, une première descente de la rivière avec leur hydrospeed.

Puis, une séance plus technique ou le groupe à pu s’initier aux techniques de Nage En Eaux Vives : Reprise de courant, Stop à gauche ou à droite, bac à gauche ou à droite, surf dans les rouleaux. Sensations garanties !!!

De futurs moniteurs NEV parmi nous ? Mystère……..

Première sortie en Milieu Naturel….

Enfin ça y est ! nous avons fait notre première sortie en Milieu Naturel ce samedi 20 juin. Nous étions 25 enfants et jeunes ainsi que 10 moniteurs à avoir enfilé nos combinaisons pour une séance de Randonnée Palmée.

Répartis en 4 groupes de 6 avec 2 moniteurs dans chaque groupe, nous avons enfilés nos palmes pour aller admirer la faune et la flore sous-marine..

Nous voilà enfin dans l’eau….

Bancs de petits poissons, perches, carpes, tanches étaient au RDV. Nous avons même croisé un magnifique brochet qui a été un peu surpris de nous voir après une si longue absence.

Samedi prochain nous avons bien l’intention d’y retourner. Mais avec tout l’équipement de plongée cette fois !

Vivement la fin de la semaine……

Les petites grenouilles de la Tribu ARDEPE