COMME PREVU, IL EST VENU !

COMME PREVU, IL EST VENU !

Comme prévu, il est venu ! Il n’a pas hésité à enfiler lui aussi un bloc de plongée et à nous rejoindre sous l’eau. Certains ont fait des photos avec lui.

Et même, il nous a fait tester ses jouets sous l’eau : Le triomino, le morpion et les légos, ……

Et le plus drôle, on a décoré le sapin sous l’eau. C’était trop drôle car les boules se mettent à l’envers, comme si elles voulaient rejoindre la surface.

Quelles superbes séances, vivement la semaine prochaine!


LE SAINT NICOLAS EST PASSE

LE SAINT NICOLAS EST PASSE

Grande surprise ce samedi 9 décembre. Eh oui, le Saint-Nicolas était passé à la piscine. Il a déposé de petites surprises sous l’eau. Nous nous sommes aussitôt empressés de nous équiper avec les scaphandres pour aller les récupérer. Petit bémol, il n’a pas pensé que les Saint-Nicolas en chocolat ne résisteraient pas à la pression de l’eau.

Heureusement, Il nous a aussi laissé des mandarines (et même des pommes pour ceux qui n’aiment pas les mandarines).

Nous les avons épluché et dégusté sous l’eau. C’était très drôle. Comme c’était rigolo aussi de voir les peaux de mandarines remonter dans les sacs poubelles transparents. On aurait dit des méduses.

Parait même que la semaine prochaine on va même décorer le sapin de Noël sous l’eau. Comme ça va être chouette.


LA VENGENCE D’ELIOS

LA VENGENCE D’ELIOS

Dimanche 30 octobre – Dernier jour

Elios est de retour. Il a prévu d’empêcher les bateaux de faire la traversée. Nous sommes donc contraint à quitter l’île de Frioul à 7h00 au lieu de 10h30.

Notre train n’étant qu’à 12h44, nous décidons de nous promener au Musée de Marseille. Là haut, Elios tente une dernière fois de nous intimider.

Finalement nous montons dans le train, direction Strasbourg. Déjà, nous avons hâte de revenir. A l’an prochain Elios !


L’HIPPOCAMPE

L’HIPPOCAMPE

Samedi 28 Octobre – Jour 6

Comme tous les matins, nous partons en mer après le petit déjeuner. Aujourd’hui, destination la “Calanque de Pouars”. A la fin de cette plongée, Thomas sera “Plongeur d’argent” et Adam, en prenant l’initiative de ramener son compagnon de palanqué vers le bateau, se verra délivrer le plongeur d’Or.

L’après-midi, nous hésitons entre les “Amphores de Pomègues” et “Cambrette”. Mais Frank “ne veux pas faire encore une fois de la poterie”. C’est donc vers “Cambrette” que notre bateau fait route.

Et là, la surprise !!!! Romain.B. appelle son moniteur et son coéquipier de palanquée. A 18 mètres, posé au fond, il a découvert un hippocampe. Nous l’observons plusieurs minutes, tellement le spectacle est rare.

Cette plongée sera la dernière de notre séjour. Demain à 12h44, nous serons dans le train. Ce soir, ce sera là fête !


LES AMPHORES DE POMEGUES

LES AMPHORES DE POMEGUES

Vendredi 27 octobre – Jour 5

Depuis ce matin, Eole est de retour. Mais cette fois, il n’a pas réussi à nous arrêter, malgré ses tentatives de nous intimider. Nous avons donc pris la mer, pour une “plongée archéologie”, sur les amphores du Grand Congloué, au pied du sémaphore de Pomègues. Là, par 13 mètres de fond, c’est toute l’histoire de Marseille qui nous attend.

Vexé, Eole a donc soufflé de plus belle l’après-midi. Mais rien n’y fait. malgré une mer un peu secouée, nous sommes partis plonger à Cap Cavau. Ce n’est surement pas la plus belle plongé, mais le site est abrité du Mistral. Idéal pour nous ! Mais il ne faut pas se méprendre. Si le fond apparaît relativement pauvre à première vue, il n’en est pas moins intéressant pour qui à la patience d’aller voir dans les trous, les failles.  On y a croisé des poulpes, murennes et pour les plus chanceux notre ami Jojo le mérou.

Enfin de compte, après avoir semé nos affaires dans les arbres, Eole n’a réussi qu’à nous aider en séchant rapidement nos combinaison. Merci Eole.

Une légende raconte qu’Eole tentera de nous retenir sur l’île dimanche matin en soufflant de toutes ses forces pour déchaîner la mer, empêchant ainsi les navires de prendre le large.